Bretagne Vivante, programmes Life : phragmite aquatique

Plan du site | Impression | Mise à jour : 13/11/2018

Le phragmite aquatique

Statut de conservation

Le phragmite aquatique Acrocephalus paludicola est le passereau d'Europe continentale le plus menacé d'extinction. Cela lui vaut d'être inscrit en liste rouge mondiale de l'UICN (Union mondial pour la nature) où il est classé « vulnérable ».

   

Au niveau européen, il est classé « en danger ». Il est inscrit à l'Annexe I de la directive « Oiseaux » de la Commission européenne, à l'annexe II de la Convention de Berne (relative à la conservation de la vie sauvage et des milieux naturels en Europe) et à l'annexe II de la Convention de Bonn (relative à la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage - CMS).

 

Un Mémorandum d'Accord international (Memorandum of understanding) concernant les mesures de conservation pour le phragmite aquatique a été conclu le 30 avril 2003 à Minsk (Biélorussie), sous les auspices de la CMS et du Programme des Nations unies pour l'environnement (Pnue). Le Plan d'Action sur le phragmite aquatique est annexé à ce mémorandum et identifie les menaces et les mesures à prendre en conséquence pour chaque pays concerné par la protection de l'espèce. Ces mesures s'adressent à 15 pays (Europe + Sénégal).

 

Parmi ces 15 pays, la France est le dernier à n'avoir pas encore signé le Mémorandum d'Accord. Elle joue pourtant un rôle prépondérant dans la conservation du phragmite aquatique car l'ouest de notre pays accueille vraisemblablement 90% de la population mondiale en halte migratoire lors de la migration post-nuptiale (en savoir plus sur la migration en France ?).

 

En France, le phragmite aquatique est une espèce protégée.


 

  

Effectifs mondiaux et répartition

Les effectifs reproducteurs étaient estimés entre 11 386 et 13 464 mâles chanteurs en 2007, ce qui représente une population totale (femelles et immatures compris) d'environ 40 000 individus.
Populations reproductrices du phragmite aquatique en nombre de mâles chanteurs, estimées d'après les informations collectées par l'Aquatic Warbler Conservation Team (AWCT) de BirdLife International en 2007.

La population de phragmite aquatique est donc répartie pour l'essentiel entre la Pologne, la Biélorussie et l'Ukraine.

L'aire de répartition actuelle est un reliquat de ce qu'elle était encore il y a une cinquantaine d'années (cf. répartition historique sur la carte).

 

En migration post-nuptiale, le phragmite aquatique longe les côtes de la Manche, puis de l'Atlantique en traversant l'Espagne en son centre.

La migration prénuptiale est plus directe et transite par la Méditerranée à hauteur de la Corse et de l'Italie. On dit que le phragmite aquatique effectue une migration en boucle.

 

La zone d'hivernage, mal connue, se situe en Afrique tropicale de l'ouest.

© Bretagne Vivante | Réalisé par Agence Internet - Cognix Systems sur outil de gestion de Contenu (CMS) | Accueil | Mentions Légales | English version